top of page

L'histoire du wax

Son nom “wax” signifie “cire” en anglais, il provient de sa technique d’impression à base de cire inspirée du batik de Java indonésien. Importée au 19e siècle par les Anglais et les Hollandais cette technique consiste à recouvrir le motif négatif avec de la cire, teindre le tissu d’une couleur et le rincer afin d’éliminer la cire. 
Les deux colonisateurs s’emparent de cette technique avec pour objectif de conquérir le marché indonésien du batik de Java en produisant rapidement et à faible coût en Europe grâce à l’industrialisation du textile.
Cependant, lors de l’exportation en Indonésie les batiks des Hollandais sont accusés d’être de mauvaise qualité dû aux nombreuses imperfections. Leur conquête de l’Indonésie fut un échec, il se tourne donc vers l’Afrique afin d’écouler leur production.
Pour conquérir ce nouveau marché, les Hollandais décident de commercialiser le wax à des soldats ghanéens comme étant un produit unique avec des imperfections parfaites dû aux irrégularités de la technique d’impression.
Ce tissu très apprécié et adopté par la communauté africaine de l’ouest rencontre un véritable succès.
Suite au succès du wax en Afrique de l’Ouest, les Hollandais décident de produire en masse ce tissu et de le commercialiser en abondance du Togo au Niger en passant par le Congo et le Cameroun.
Les Nanas Benz ont joué un rôle important dans la popularisation du tissu wax. Ces femmes d’affaires togolaises spécialisées dans la commercialisation de pagnes en wax hollandais distribuent dans toute l’Afrique ce tissu.

Dans les années 1960, la commercialisation du wax prend une nouvelle tournure. En effet, le Ghana souhaite concurrencer le wax hollandais en créant leurs usines locales spécialisées dans la production de wax africain. Afin de s’imposer, le président ghanéen met fin au monopole des deux colonisateurs à l’aide de droits de douane prohibitifs.Depuis son importation, ce tissu de coton de qualité supérieure à motifs colorés représente l’identité culturelle de l’Afrique.Hybride et à l’identité est multiple, le wax permet aux femmes de passer des messages grâce aux motifs colorés transcrits sur leurs pagnes de wax. Porté dans la quasi-totalité de l’Afrique, le pagne de wax conquit l’Europe, l’Angleterre, les Etats-Unis et les maisons hautes coutures.Il foule pour la première fois les podiums de la Fashion Week de Paris en 2015 par les modistes Burberry, Agnès B et Stella McCartney. Décrit et perçu comme un phénomène de mode, le pagne de wax est adopté par des stars reconnues telles que Lady Gaga, Beyoncé et Rihanna.L’engouement autour du wax crée aujourd’hui une atmosphère d’hyper-concurrence sur le marché du pagne de wax. En effet, vous pouvez trouver des pagnes de différentes qualités et marques provenant de Hollande, Angleterre, Afrique et de Chine. Des marques pionnières comme Vlisco renouvelle sans cesse leurs collections afin de faire face à cette concurrence, mais également pour sublimer la femme à travers des motifs originaux et tendances.

La fabrication du wax

L’histoire du Wax comprend ses origines, mais également son processus de fabrication long et fastidieux. 

Le processus de fabrication d’origine du wax nécessitait de réaliser à la main  une vingtaine d’étapes demandant plusieurs lavages et séchages afin de teindre, créer l’effet craquelé et appliquer les motifs à l’aide d’un tampon. 

Le tissu wax est créé à partir d’une toile de coton blanchie sur laquelle on applique de la cire afin de recouvrir les motifs négatifs.

Au fil du temps, le tissu wax a su se renouveler à travers différentes qualités pour un même tissu. La qualité du wax change selon le tissage et le choix du coton mais, aussi en fonction de la qualité du design, de l’impression et de la teinture.

  • Le wax  print est une étoffe plongée dans un bain de couleur afin de teindre les deux faces d’une couleur.

  • Le wax block est une étoffe print à partir de laquelle on ajoute une couleur supplémentaire artisanalement à l’aide d’un tampon.

  • Le superwax est une étoffe de meilleure qualité de trois couleurs créée par les Européens.

La révolution industrielle européenne a bouleversé les techniques de fabrication dans le secteur du textile.

En effet, l’industrialisation a permis de produire des quantités de wax rapidement grâce à l’optimisation et l’automatisation des étapes de production.

 

Par exemple, des cylindres remplacent les tampons artisanaux pour appliquer la cire sur le tissu, des machines industrielles sont également créées afin de maintenir l’intensité et la densité des craquelures de la cire certifiant l’authenticité du wax. 

bottom of page